Reconstruction  du sein: le libre choix?

Docteur Vladimir MITZ chirurgien Paris 6 75006 chirurgie esthetique chirurgie du corps chirurgie des seins methode d augmentation mammaire avec implants

Reconstruction  du sein: le libre choix?

Reconstruction  du sein après cancer: le libre choix?

 

Depuis quelques mois, le journal professionnel des chirurgien plasticiens et esthétiques, plastic and reconstructive surgery journal,  publie des publicités qui visent  à renforcer un apparent libre choix des patientes dans le mode de l’ablation,puis éventuellement de la reconstruction de leur sein après cancer; peut -on vraiment laisser la patiente choisir sa méthode d’ablation du sein puis de reconstruction  en pleine connaissance de tous les éléments scientifiques à notre portée?

publicité dans le journal PRS

technique des expandeurs

par exemple la photographie qui illustre cet article  vante une méthode de dilatation de la peau après mastectomie totale,  qui laisserait la patiente en situation plus confortable en injectant moins souvent dans son expandeur sous-cutané:  dans cet apparent but de simplifier les suite post-opératoire de l’ablation du sein, un parti pris est indiqué à la patiente qui ainsi va moins  redouter la mastectomie totale;

Or actuellement les cancérologues restent  très divisés sur les meilleures méthodes chirurgicales pour enlever puis reconstruire un cancer du sein avéré;

certains préconisent même  l’ablation préventive des glandes mammaires lorsque la patiente porte un gène prédisposant le cancer et qu’il y a plusieurs cas reconnus dans la famille!

 

petits cancers débutants

en France,  les attitudes sont aussi très variables face au traitement des petits cancers débutants  et peu invasifs: tumorectomie suivie de radiothérapie ou de chimiothérapie dans certains cas,  avant de procéder à la mastectomie totale qui s’impose dans les cas graves ou s’il y a récidive;

 

La chirurgie oncoplastique

C’est une méthode d’ablation des tumeurs du sein où l’on applique des designs de plastie mammaire esthétique pour enlever une tumeur mammaire de situation favorable, gagne du terrain!

parfois, la reconstruction volumétrique fait appel à la technique du lipofilling, ou remplacement du volume manquant par la greffe immédiate de sa propre graisse prélévée sur la patiente elle même, évidemment!

2 principes me paraissent importants à faire comprendre aux  patientes:

1) tant qu’il n’y a pas la preuve histologique d’un cancer, il n’y a pas de cancer;

tout geste de mutilation  devient inutile car il répond à une peur et non pas un problème  physique;

donc l’attitude s d’Angelina Jolie me paraît très discutable: enlever préventivement les glandes mammaires et les remplacer par des  prothèse mammaires n’aura jamais un résultat totalement naturel et très satisfaisant;

2)  faire choisir une technique de reconstruction par la patiente ne  me paraît être pas forcément judicieux,  car chaque chirurgien chaque équipe chirurgicale et médicale s’occupant de traiter les cancer du sein , a son habitude et son expérience: le traitement le plus efficace sera donc celui dont il a l’habitude,  en évitant de tester ou de tenter des méthodes trop récentes pour avoir fait la preuve de leur efficacité…

Toutefois, l’information préalable délivrée à  la patiente concernat les avantages et inconvénients de chaque méthode recommandée est primordiale, pour que la patiente adhère en pleine confiance au programme thérapeutique recommandé!

cette information prend du temps , et la patiente doit y réfléchir préalablement, puis éventuellement revenir consulter pour une meilleure implication dans le processus de guérison de son cancer du sein.

Aucun commentaire

Faites part de votre commentaire