Greffer des lèvres ou une partie du visage

les artères du visage

Greffer des lèvres ou une partie du visage

Greffer des lèvres ou une partie du visage pour réparer des lésions gravissimes centro-faciales semble techniquement non seulement possible mais très prometteur, au moins en théorie.
Par le docteur Vladimir Mitz, chirurgien esthétique à Paris

Un remarquable article vient d’être publié dans le journal américain plastic reconstructive surgery volume 141 numéro 3 mars 2018 ;
Cet article est signé par l’équipe de Benoît Lengelé, chirurgien exceptionnel et novateur qui travaille en Belgique ; il a déjà à son compte un bon nombre d’innovations en microchirurgie réparatrice ! et a participé sinon réalisé une partie de premiers transplants du visage.
L’article, dont le 1er signataire est Jérôme Duisit, démontre qu’une unité centro- faciale comportant le nez, les muscles de la mimique, et l’ensemble lèvres et joues peut être transféré d’un patient à un autre, par des techniques microchirurgicales standard- car cet ensemble est nourri par le pédicule de l’artère et des veines faciales comme une unité anatomique bien individualisable ;
Ce concept représente une innovation majeure, qui provient d’une étude anatomique poussée ; je regrette que les auteurs n’aient pas cité un travail que nous avons effectué avec Bernard Ricbourg au laboratoire d’anatomie des Saints-Pères, faculté Descartes à Paris, en 1973(voici bien longtemps…)
Ce travail montrait déjà que l’axe de l’artère faciale se dirige et vascularise essentiellement la région centro-faciale dont la pyramide nasale qui est son était le destinataire principal dans la majorité des cas, ainsi que les lèvres et le menton;
Ainsi les perspectives offertes par cette greffe  du visage centro faciale sont immenses dans la restauration de l’esthétique du visage lorsqu’il a été mutilé par un traumatisme ou un cancer donc il a fallu enlever toutes les implantations; je ne peux que souhaiter bonne chance à Benoît Lengelé dans la réussite d’un cas clinique de greffe du visage  qui ferait honneur à cette publication expérimentale anatomique; il est vrai que pour le moment l’avenir à long terme des greffes homogreffe du visage d’un patient à un autre reste suspendu à un traitement anti rejet extrêmement lourd, et que des rechutes de rejet peuvent se produire comme on l’a vu récemment avec cas français qui a défrayé la chronique .

Figure 1schéma du PR Lengelé et de son équipe

planning greffe centrofaciale

schémas de Lengelé

Figure 2 fac similé de l’article du dr mitz et ricbourg en 1973

artère faciale , travail de 1973

fac similé de l’article de vladimir mitz 1973

*

Figure 3 typologie de l’artère faciale selon mitz et ricbourg

artère faciale variations

les différentes terminaisons de l’artère faciale

 

Figure 4 radiographie après injection artérielle de radiocorrodan par mitz et ricbourg

les artères du visage

injection des artères du visage par mitz et ricbourg

 

Je me doid de signaler l’‘extraordinaire exploit du Pr Lantieri, qui vient de greffer un 3è visage a un patient porteur de la maladie de neurofibromatose congénitale, et dont la première greffe a été abimée par un traitement antibiotique incompatible avec le traitement immunosuppresseur!

Chapeau bas devant le courage de ce patient qui replonge pour retrouver une nouvelle face, et devant l’équipe chirurgicale hypermotivée de l’HEGP!

 

3è geeffe du visage pour un patient atteint de neurofibromatose faciale

le Pr Lantieri et son patient